06 octobre 2015 ~ 0 Commentaire

How to avoid a workforce crisis in developing countries due to a breach in labour standards ? Que faire pour éviter un scénario catastrophe dans les pays en développement à cause du non respect des salariés? (English and French)

English : 

Today, very few companies are aware of their subcontractors’ proceedings. Indeed, corporations generally prefer to turn a blind eye in developing countries as workforce wages are lower than in developed countries.

Is this reason enough to keep on working in such a manner?

Of course it is not. We are now in 2015: communication systems have been developing considerably for the past 10 years through the Internet and social media. Everything can one day be discovered online. A company’s image can be tarnished within a second and be improved with greater difficulty afterwards. As a consequence, companies can then experience to a drop in sales, store closures, employment termination threats…

Can such a crisis be avoided?

While there is no perfect solution for this type of situation, acknowledging those risks is a first step. In order to solve such a crisis, we first recommend you to contact a practice such as the one developed by Wilpinna in order to assess and audit the situation in person. It will provide the auditor with a clear understanding of the company’s situation whether by checking employees’ working conditions, the company’s respect of human rights (including child labour) and the conditions of the working sites.

This type of audit is named Human Right Audit and is essential for any company wishing to truly understand the internal proceedings of their subcontractors. They therefore must assess these proceedings in person in order to be fully aware of the situation.

Companies must not stop at the auditing process. Their goal is to take note of and improve the situation. It is therefore important to take action afterwards through impactful measures that will have less of a repercussion than a crisis. If companies could only reminisce over the collapsing of a building in Dacca, Bangladesh which resulted in the death of more than 1120 people, would they truly wish to experience this situation again while perfectly being aware that their subcontractors did not treat their employees well?

These measures must therefore be thought out and evaluated by companies and must be coupled with an agreement with their subcontractors. Wilpinna can help companies build and direct these exchanges between the different parties. Wilpinna can also assist a  business during key decisions that will prevent a communication crisis and a tarnished image. It can build a company with a solid reputation which will respect workers’ rights and will not make a distinction between an employee coming from a European country from one coming from a developing country.

Through its determination to respect its employees, a company will be content about its achievements and be able proudly display its successes. Try it, you’ve got nothing to loose!

Please do not hesitate to comment on this article and get in touch with us. Thank you.

 

French :

Aujourd’hui, très peu d’entreprises ont une vision réelle de leurs sous-traitants. En effet, elles préfèrent fermer les yeux car les coûts de main d’œuvre sont largement plus faibles que les pays développés.

Est-ce une raison pour continuer à travailler de cette manière ?
Surement pas, aujourd’hui nous sommes en 2015, les systèmes de communication se sont considérablement développés depuis une dizaine d’années avec Internet et les réseaux sociaux. Tout se sait un jour, l’image de l’entreprise peut se dégrader du jour au lendemain, une image très compliquée à améliorer par la suite, les ventes peuvent fortement baisser, des boutiques fermer, des emplois menacés etc. 

Peux-t-on éviter ce type de scénario ? 
Il n’y a pas de remède miracle mais le fait de prendre conscience de ces risques est déjà un premier pas. Nous vous conseillons de contacter tout d’abord en toute discrétion un cabinet de type Wilpinna pour examiner la situation, réaliser un audit de la situation sur place directement afin de se rendre compte de la situation sur les conditions de travail des salariés, du respect des droits de l’homme, du non travail des enfants, de l’état des immeubles.
Ce type d’audit appelé Human Right Audit est fondamental et essentiel pour se rendre compte de la réalité. En effet, il faut être sur place pour se rendre compte de la situation.
Suite à cet audit, il ne faut surtout pas s’arrêter à cette mesure, l’objectif étant d’améliorer et de prendre acte de la situation. Il est important de prendre des mesures, parfois conséquentes mais nettement moins importante si un scandale éclatait. Souvenez-vous simplement de l’effondrement d’un immeuble à Dhaka au Bangladesh qui a causé plus de 1120 morts, souhaitez-vous revivre cette situation en sachant que votre sous-traitant ne respecte pas ses différents employés.

Les mesures doivent être réfléchies, mesurées, elles doivent s’accompagner d’un accord avec le sous-traitant. Wilpinna peut vous aider à construire et à piloter les échanges entre les différentes parties, Wilpinna peut vous aider à la réalisation des différentes décisions prisent afin d’éviter une situation d’image dégradante en réalisant un maximum d’effort pour construire une entreprise saine qui respecte le droit du travail des salariés, qui ne fait pas de différence entre une personne venant d’un pays « Européens » avec un pays en voie de développement.

Par cette détermination, votre mise en œuvre du respect des salariés, vous serez plus que satisfait par votre entreprise, vous pourrez démontrer votre réussite, l’afficher avec fierté, vous avez tout à y gagner.

N’hésitez pas à réagir à cet article et à nous contacter.

Merci

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Loveviolete |
- - - - - - - Ressources et... |
Profit25 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Profits25
| Profits25 par rlsmyk
| Gagnerdelargentsurleweb