27 juillet 2015 ~ 4 Commentaires

Développement des écoles françaises dans le monde, une bonne idée ? Desenvolvimento das escolas francesas no mundo, uma boa ideia ?(French and Portuguese)

French:

En tant que francophone, nous sommes ravis de la progression  du nombre d’écoles française dans le monde. Ces écoles sont gérées par l’AEFE, l’Agence pour l’Enseignement français à l’Etranger et sous la tutelle du ministre des Affaires étrangères et du Développement international. D’après le site du ministère des affaires étrangères, l’AEFE « assure le suivi et l’animation du réseau des établissements d’enseignement français à l’étranger ».

Il existe actuellement 494 établissements scolaires homologués dans 135 pays.  La France est le pays qui dispose du plus important réseau scolaire à l’étranger, il y a sans cesse de nouvelles écoles française, par exemple à Brisbane en Australie, une nouvelle école devrait  naître  pour la rentrée 2015.

Via cette présence dans le monde, le réseau scolaire participe à l’image et à l’influence de la France dans le monde. Cela permet à toutes personnes de poursuivre sa scolarité à l’étranger sans examen d’admission.

Les établissements à l’étranger doivent justifier périodiquement du respect des critères d’homologation comme l’accueil des enfants de nationalités française et étrangères, la préparation aux examens français et la présence de professeurs certifiés de l’éducation nationale française. Ces critères doivent être remplis pour obtenir l’homologation AEFE.

Le système éducatif français a une forte attractivité dans le monde, en effet 2/3 des élèves ne sont pas de nationalités françaises. Il s’agit d’une envie de la part de certaines familles de scolariser leurs enfants dans une école internationale française ou ils pourront développer la langue de Molière et passer un examen reconnu dans le monde.

Pour les expatriés français, il s’agit ici d’une réelle opportunité.  Wilpinna via son responsable Simon Valcauda a été baigné par une éducation dans une école française à l’étranger.  Ce dernier a en effet suivi sa scolarité primaire en Australie, à l’école française de Sydney, à Maroubra :   A l’époque, le bâtiment était largement plus petit que celui actuel mais il était déjà reconnu dans toute la ville de Sydney. Les cours était en Français mais nous avions des cours également en anglais pour pouvoir s’exprimer correctement dans notre pays d’accueil, par exemple le sport, l’art plastique et d’autres disciplines étaient en anglais. Il s’agit d’une réelle expérience enrichissante, nous avons pu continuer de poursuivre notre cursus français grâce  à la présence d’un  professeur certifiés de l’éducation nationale française. Dans notre classe, il y avait beaucoup d’Australiens, des familles qui souhaitaient permettre à l’enfant de s’ouvrir à l’internationale en mélangeant la culture australienne et  française.

De notre point de vu chez Wilpinna, il s’agit en effet d’une force. Cependant, nous pensons qu’il est essentiel de donner certains cours avec la langue du pays d’accueil pour ne surtout pas développer un système fermé et communautaire, il faut s’ouvrir et essayer de comprendre l’histoire et d’autres disciplines du pays d’accueil. Il est donc nécessaire de faire preuve d’ouverture d’esprit, il s’agit ici d’un enjeu majeur pour les écoles issues de l’AEFE qui ne doivent pas se cantonner à seulement appliquer le système éducatif français mais être force d’ouverture d’esprit concernant le pays d’accueil par rapport aux horaires appliqués, à la langue, à l’histoire. Il est donc recommandé d’intégrer des élèves de différents pays pour réaliser des échanges, créer une vraie diversité tout en préservant évidemment le système éducatif français.

Chez Wilpinna, nous conseillons aux personnes désireuses de partir avec des enfants, de s’inscrire dans une école française homologué AEFE pour qu’ils poursuivent le système éducatif et ne soient pas pénalisés lors du retour en France. Nous conseillons également de s’inscrire à diverses associations locales pour s’intégrer au pays d’accueil et ne pas se cantonner à la communauté française. Nous devons faire preuve d’ouverture, montrer notre intérêt pour le pays qui nous accueille, ce sera toujours bénéfique et enrichissant pendant votre voyage en tant qu’expatrié.

 Portuguese :

Como francófonos, estamos radiantes com a progressão do número de escolas francesas no mundo. Estas escolas são geridas pela AEFE, a Agência para o Ensino francês no Estrangeiro e sob a tutela do ministério dos negócios estrangeiros e do desenvolvimento internacional. Segundo o sitio internet do ministério dos negócios estrangeiros, a AEFE “ assegura o seguimento e a animação da rede de estabelecimentos de ensino do francês no estrangeiro”.

Há atualmente 494 estabelecimentos escolares homologados em 135 países. A França é o país que dispõe da maior rede escolar no estrangeiro, não cessa o crescimento de novas escolas, como por exemplo em Brisbane na Australia, que verá nascer um novo estabelecimento em 2015.

Através desta presença no mundo, a rede escolar participa à divulgação da imagem e da influência da França no mundo. Situação essa que permite a todos de seguirem a sua escolaridade no estrangeiro sem exame de admissão.

Os estabelecimentos no estrangeiro devem justificar periodicamente o respeito pelos critérios homolgados como o acolhimento das crianças de nacionalidade francesa e estrangeira, a preparação aos exames franceses e a presença de professores certificados da educação nacional francesa. Para obter a homolgação da AEFE, todos os critérios citados devem ser respeitados.

O sistema educativo francês é bastante atrativo, em efeito 2/3 dos alunos não têm sequer nacionalidade francesa. Trata-se de uma vontade da maior parte das famílias de escolarizar os seus filhos numa escola internacional francesa onde estes possam aprender e aperfeiçoar a língua de Moliére e conquistarem um exame reconhecido em todo o mundo.

Para os expatriados franceses, trata-se de uma oportunidade única. Wilipinna é testemunha da importância da escola francesa no mundo, via Simon Valcauda, escolarizado numa instituição da rede aquando da sua passagem pour Sydney na Australia. No passado, o edifício da escola primária francesa de Sydney, o era bastante mais pequeno que o atual, mas ele era já bastante reconhecido pela cidade. As aulas são bilingues para que os alunos se integrem facilmente no país de acolhimento.

Vimos este crescimento da rede de escolas francesas como uma excelente oportunidade para expatriados e não só, mas é importante encorajar a aprendizagem das línguas locais para que não contribuamos para o desenvolvimento de um sistema fechado e comunitario. E essencial uma abertura e uma compreensão da historia e cultura do país de acolhimento. E por isso necessário que as escolas ligadas à AEFE nao se restrinjam a aplicar o sistema educativo frances, mas que se abram as especificidades do país onde estão implementadas. Recomenda-se por isso, a integração de alunos de diferentes nacionalidades, de forma a que as trocas se concretizem e que seja criado um ambiente propício ao respeito pela diversidade.

Na wilpinna, aconselhamos os interessados em partir com os seus filhos, de se inscreverem numa escola francesa homologada pela AEFE para que estes não abandonem o sistema educativo do seu pais de origem e não sejam por isso penalizados quando retornarem a França. Aconselhamos igualmente de se inscreverem nas diversas associações locais para se integrarem mais facilmente no

pais de acolhimento e nao ficarem confinados ao convivio com a comunidade francesa. A integração na nova cultura é essencial para que a experiencia nos aporte vivências enriquecedoras.

4 Réponses à “Développement des écoles françaises dans le monde, une bonne idée ? Desenvolvimento das escolas francesas no mundo, uma boa ideia ?(French and Portuguese)”

  1. Bonjour,

    Bon article, en effet, il est important de développer ces écoles à l’étrangers et dans toutes les grandes villes du monde.

    Bien à vous

  2. Article tres interessant
    Merci

  3. Je pense que pour les expatriés c’est une réelle chance de découvrir d’autres cultures, langues, tout en apprenant encore la langue française.

  4. Très bonne idée de parler des écoles Françaises à l’étranger
    et d’insister sur l’importance de la compréhension de la culture
    locale.


Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Loveviolete |
- - - - - - - Ressources et... |
Profit25 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Profits25
| Profits25 par rlsmyk
| Gagnerdelargentsurleweb